> >

Une piqûre de rappel pour les professionnels

Une piqûre de rappel pour les professionnels

Les 300 professionnels de santé présents sur le territoire du SYMTOMA sont actuellement contrôlés par l’ARS (Agence Régionale de Santé). L’objectif : vérifier que ces professionnels ont bien mis en place une filière pour éliminer les déchets de soins issus de leur activité (surtout les piqûres et seringues).

Pourquoi un tel contrôle ?
Très régulièrement, des DASRI (Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux) arrivent sur la chaîne de tri des produits recyclables du centre de tri du SYMTOMA à Liouc (180 litres en 2016).
Mais le plus grave est que les opérateurs de la chaîne, chargés de trier les déchets pour leur valorisation, se piquent avec ces seringues qui ne devraient pas se trouver ici (6 piqûres dénombrées en 2016), ce qui représente un fort risque pour leur santé (le virus de l’hépatite B peut vivre au moins 7 jours dans une goutte de sang à température ambiante).
Le SYMTOMA a donc alerté l’ARS sur ce problème de santé.

Visite du centre de tri par les différents protagonistes à l’action
De gauche à droite : major RABANY commandant de communauté de brigade de gendarmerie de Quissac ; M. MOH directeur technique du SYMTOMA ; M. CLENET directeur commercial à PAPREC ; Mme SEGURA responsable du site PAPREC Cévennes Vidourle ; Mme BEZET contrôleur de sécurité à la CARSAT ; M. DESHONS directeur du SYMTOMA ; commandant TONANNY chef de compagnie de gendarmerie du Vigan ; Mme VERON ingénieur sanitaire à l’ARS Occitanie ; M. GERVASONI Président du SYMTOMA

Concrètement, comment cela va-t-il se passer ?
L’ARS a demandé des pièces justifiant la mise en place de la filière aux professionnels. Pour ceux qui n’ont toujours pas répondu à cette demande, des relances vont être effectuées, avant d’arriver à l’étape ultime qui pourra être la sanction en cas de non respect des obligations légales (un professionnel contrevenant peut risquer jusqu’à 75 000 euros d’amende, 2 ans d’emprisonnement et l’interdiction d’exercer).

Un premier bilan positif
A mi-parcours de l’opération, le bilan est déjà positif : 60 % des professionnels ont pu justifier la mise en place d’une filière.

Attendons maintenant la fin d’année pour des résultats consolidés, et nous l’espérons, très positifs !
Tags

On met quoi ?

Coordonnées et horaires

SYMTOMA Aigoual Cévennes Vidourle
Place des Enfants de Troupe
30170 ST HIPPOLYTE DU FORT
Tél. : 04 66 77 98 29
Fax : 04 66 77 90 88
Courriel : contact@symtoma.org.

Horaires
Du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 17h