> >

Le recyclage

Le recyclage

Après avoir été mis en balles au centre de tri, les emballages recyclables vont être envoyés dans les usines de recyclage pour être transformés en objets divers et variés.
Le verre et une grande partie des déchets récupérés en déchèteries sont eux-aussi acheminés vers des entreprises de recyclage.

L’acier est un alliage de fer et de carbone principalement. Il se recycle indéfiniment sans perdre sa qualité. 1 tonne d’acier recyclé permet d’économiser 1,5 tonnes de minerai de fer, 665 kg de charbon, et nécessite 70% d’énergie en moins que l’extraction à partir du minerai de fer.
Dans les usines de recyclage, l’acier est :
déchiqueté et broyé ;
puis il est fondu dans des fours électriques (ou plus rarement dans des hauts fourneaux).
L’acier recyclé est utilisé pour les mêmes usages qu’initialement : boîtes de conserve, aérosols, ...

L’aluminium est obtenu à partir du minerai de bauxite. Le recyclage d’une tonne d’aluminium permet d’économiser 4 tonnes de bauxite, et nécessite 95 % d’énergie en moins que l’extraction de l’aluminium à partir de la bauxite.
Dans les usines de recyclage :
l’aluminium est broyé et nettoyé de ses impuretés (autres métaux ferreux, produits organiques, …)
puis il est compacté et réintroduit dans le cycle de production chez les affineurs ou dans les unités de refusion, où il est utilisé pour les mêmes usages qu’initialement (boîtes de boisson, jantes, couverts de camping, …).
Les produits en aluminium des poubelles jaunes sont recyclés, mais également les capsules de café réceptionnées en déchèteries. Ces dernières sont récupérées par l’entreprise Collector, puis acheminées vers un site de valorisation. Dans cette usine, la partie métallique (l’aluminium) et le marc de café sont séparés. L’aluminium sert à fabriquer de nouveaux objets, et le marc de café est composté.
Pour en savoir plus sur le recyclage de l’aluminium : www.france-alu-recyclage.com
Pour en savoir plus sur le recyclage des capsules : www.collectors.fr

Les ampoules sont récupérées par Recylum, un éco-organisme à but non lucratif, qui organise la collecte et le recyclage des lampes usagées en France.
La collecte et le recyclage des lampes sont intégralement financés par l’éco-contribution que chacun paie en achetant une lampe neuve.
Les lampes récupérées en déchèterie sont envoyées dans des usines de recyclage. Les ampoules y sont alors démantelées. Le gaz qu’elles contiennent est récupéré, le verre et le métal sont séparés pour être valorisé.
Les lampes sont ainsi recyclées à plus de 90 % de leur poids.
Pour en savoir plus sur le recyclage des ampoules : http://www.malampe.org/comment-les-recycler/le-recyclage-des-lampes-usagees

Les batteries récupérées en déchèterie sont traitées par l’entreprise Aubord Recyclage (Aubord, 30). L’acide qu’elles contiennent est neutralisé. Les batteries sont ensuite broyées, et chaque matière est séparée (le plomb et le plastique) pour être recyclée.

Le bois récupéré en déchèterie est envoyé dans les usines de recyclage, où il est broyé puis utilisé pour fabriquer des plaquettes d’aggloméré.

Le carton déposé dans les bennes présentes en déchèterie et dans certaines communes, est acheminé dans les ateliers du SYMTOMA, à St Hippolyte du Fort. Il y est compacté, c’est-à-dire qu’il est conditionné en balles.
Il est ensuite récupéré par la société EPR (European Recycling Paper), pour être envoyé dans les usines de recyclage, où il va servir à fabriquer de nouveaux emballages en carton.

Les cartouches et toners d’impression collectés en déchèterie sont récupérés par l’entreprise Collector. Ils sont ensuite triés et stockés dans une usine à côté de Lyon. Une partie de ces produits est emplie de nouveau avec de l’encre pour être réutilisée. Une autre partie est recyclée.
Pour en savoir plus sur le recyclage des cartouches d’encre : www.collectors.fr

Les DEEE sont tous les appareils qui se branchent ou qui fonctionnent à piles. Ils doivent être recyclés par la filière agrée, car ils contiennent des polluents et des matières qui peuvent être réutilisées.
Les DEEE déposés en déchèterie, sont récupérés par l’éco-organisme Eco-systèmes, pour être acheminés vers les centres de traitement adaptés.
Ceux qui peuvent être remis en état y sont réparés. Ceux qui ne peuvent l’être sont démantelés. Puis ils sont broyés, et les différentes matières sont séparées à l’aide de procédés techniques (rayons X, aimant). Les matières qui peuvent être recyclées servent à fabriquer de nouveaux objets. Les autres sont enfouies ou incinérées.
Pour en savoir plus sur le recyclage des appareils électriques et électroniques : www.eco-systemes.fr

La ferraille récupérée en déchèterie est traitée par l’entreprise Aubord Recyclage (Aubord, 30), où elle est triée selon les différents matériaux. Puis chaque matière est ensuite broyée, nettoyée et refondue pour fabriquer de nouveaux objets.
Pour en savoir plus sur le recyclage de la ferraille : www.aubord-recyclage.fr

L’huile de friture récupérée en déchèterie est recyclée pour fabriquer des agrocarburants.

Les meubles déposés dans les bennes prévus à cet effet, sont récupérés par l’éco-organisme Eco-mobilier, qui les envoie dans un centre de tri, pour séparer les différents matériaux en vue de leur recyclage.
Les meubles rembourrés, composés de plusieurs matières, y sont démantelés pour le recyclage, ou sont broyés pour servir de combustible dans les cimenteries.
Les meubles en bois sont broyés, et vont servir à faire des panneaux de particules par exemple.
Les meubles en plastique sont triés par catégories de plastique. Puis ils sont broyés et transformés en billes, qui vont servir à faire des tuyaux.
Enfin, les matelas sont démantelés. La mousse va servir à fabriquer des panneaux isolants, ou encore des tatamis de judo.
Pour en savoir plus sur le recyclage des meubles : www.eco-mobilier.fr

Le recyclage du papier permet d’économiser le bois avec lequel le papier est fabriqué : chaque tonne de papier recyclé fait économiser 2,5 tonnes de bois. De plus, ce matériau peut se recycler en moyenne 10 fois sans perdre ses qualités analogues et conserver une même apparence.
Dans les usines de recyclage :
les balles sont cassées et mélangées à de l’eau (pulpage) pour faire une sorte de pâte à papier ;
la pâte est affinée en passant dans des filtres de plus en plus fins (de 6 mm à 170 microns), pour enlever les éléments indésirables (colles, adhésifs, agrafes, ficelles, …) ;
si la qualité du produit fini l’exige, la pâte est désencrée ;
puis elle est égouttée, pressée et séchée.
Les bobines ainsi obtenues sont envoyées aux industries qui les utiliseront comme papier, ou sous forme d’emballages en carton léger : « la cartonnette ».
Les cartonnettes sont elles-aussi recyclées, selon le même principe que le papier.
Pour en savoir plus sur le recyclage du papier : www.ecofolio.fr

Une fois réceptionnés en déchèteries, les piles et accumulateurs sont récupérées par l’éco-organisme Corépile. Ils sont alors triés, pour séparer les différentes sortes de piles, qui seront ensuite envoyées dans les centres de recyclage.
Les piles y subissent divers procédés de recyclage, qui permettent de séparer et de récupérer les différents métaux contenus dans ces produits.
Ces différents métaux sont ensuite utilisés pour fabriquer de nouveaux objets : des gouttières, des couverts, des tôles de voiture ou encore des coques de navires, …
Les autres matières non valorisables (plastiques, …), sont incinérées ou enfouies.
Pour en savoir plus sur le recyclage des piles : www.corepile.fr

Le recyclage du plastique permet d’économiser du pétrole. Dans les usines de recyclage, les différents plastiques sont lavés puis réduits en paillettes et ensuite en granulat. La catégorie des PET (polyéthylène téréphtalate), qui comprend les bouteilles d’eau claires et foncées, est utilisée dans l’industrie textile, pour fabriquer de la laine polaire ou du rembourrage pour les manteaux ou les peluches. Le PET sert également à fabriquer de nouvelles bouteilles.
Le PEHD (polyéthylène haute densité), dont font partie les bouteilles de lait ou les bidons de lessive, sert à fabriquer divers objets : pots de yaourt, jardinières, tuyaux, …
Pour en savoir plus sur le recyclage du plastique : www.valorplast.com

Les pneus de voiture récupérés en déchèterie sont recyclés, et servent à fabriquer des sols amortissant pour les terrains de jeux, ou encore pour fabriquer des pelouses synthétiques pour les terrains de football.
Pour en savoir plus sur le recyclage des pneus : www.aliapur.fr

Le polystyrène récupéré en déchèterie est acheminé dans les ateliers du SYMTOMA, à St Hippolyte du Fort. Il y est compacté, c’est-à-dire qu’il est conditionné en balles, pour être envoyé dans les usines de recyclage, où il va servir à fabriquer de l’isolant, ou encore des cadres photo.

Les textiles collectés par le SYMTOMA sont déposés dans les ateliers du syndicat mixte à St Hippolyte du Fort. Ils sont ensuite récupérés par l’entreprise d’insertion Le Relais.
Ceux qui sont en bon état sont réutilisés pour les personnes les plus démunies.
Ceux qui sont abîmés vont être utilisés pour le chiffonnage industriel, ou encore comme isolant pour les maisons.
Pour en savoir plus sur le recyclage du textile : www.ecotlc.fr

Le verre est obtenu par la fusion de matières premières (sable, calcaire et soude). Il est indéfiniment recyclable, et, une fois recyclé, il a toutes les vertus et qualités du verre fabriqué avec les matières premières d’origine.
Le recyclage du verre permet d’économiser 800 000 tonnes de sable chaque année en France.
Le verre collecté sur le territoire du SYMTOMA est envoyé à la verrerie de Vergèze, où il devient du calcin (débris de verre débarrassé de ses impuretés). Ce calcin est fondu et moulé pour former un nouvel emballage en verre.
Pour en savoir plus sur le recyclage du verre : www.verre-avenir.fr

Tags

On met quoi ?

Coordonnées et horaires

SYMTOMA Aigoual Cévennes Vidourle
Place des Enfants de Troupe
30170 ST HIPPOLYTE DU FORT
Tél. : 04 66 77 98 29
Fax : 04 66 77 90 88
Courriel : contact@symtoma.org.

Horaires
Du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 17h