> >

Déchets médicaux : attention danger !

Déchets médicaux : attention danger !

Sur le SYMTOMA, les emballages et papiers déposés dans la poubelle jaune partent dans le centre de tri de Nîmes une fois qu’ils ont été ramassés devant chez vous. Ils sont alors séparés par matière, pour être ensuite envoyés au recyclage.
Cette opération de tri est réalisée par des machines, mais pas seulement !

Et c’est là que se trouve tout le problème !

En effet, des hommes et des femmes interviennent aussi dans le processus, aussi bien à l’arrivée des déchets, que pendant toutes les étapes de tri.
Or, nous sommes de plus en plus rappelés à l’ordre par l’exploitant car parmi nos bouteilles d’eau et boîtes de conserve, se trouvent ce qu’on appelle des DASRI : des Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux. Pour faire simple, le personnel de tri tombe régulièrement sur des seringues AVEC LES AIGUILLES (cf. photos), des poches de perfusions avec des tuyaux emplis de SANG, des cathéters, des vaccins, et autres objets servant à soigner des hommes mais aussi parfois des animaux (matériel vétérinaire).

Soigner et non blesser

Or, lorsque ces déchets de soins arrivent sur la chaîne de tri, ils sont mélangés aux emballages et aux papiers, et ne sont pas toujours visibles. Et que se passe-t-il ? Et bien parfois, un employé se pique avec une seringue. Et dans ce cas là, c’est le début d’une longue période d’angoisse qui commence pour lui ou pour elle. Il faut que cette personne fasse des analyses de sang au moment de la piqûre, 3 mois après puis 6 mois après, pour vérifier qu’elle n’a pas contracté de maladie du type hépatite B, qui peut s’avérer très grave.
Fort heureusement, pour notre cas, cela n’est pas arrivé. Mais bien que physiquement la personne ne soit pas blessée, psychologiquement, cela engendre un traumatisme. L’objet utilisé pour des soins devient dangereux, ce qui est un paradoxe.

Une infraction pénale

Et rappelons aussi que le fait de déposer des déchets de soins dans la mauvaise poubelle est considéré comme une mise en danger de la vie d’autrui. Toute personne qui commet un tel acte peut donc être punie d’une forte amende, voire d’une peine d’emprisonnement.

Alors soyons vigilants pour que les déchets de soins ne deviennent pas des déchets blessants pour ces hommes et ces femmes, qui sont les père, mère, enfant, frère, sœur, oncle, tante de quelqu’un, qui viennent seulement exercer leur métier en triant les déchets, et non prendre un risque pour leur santé.

D’avance nous vous remercions pour votre vigilance
Tags

On met quoi ?

Coordonnées et horaires

SYMTOMA Aigoual Cévennes Vidourle
Place des Enfants de Troupe
30170 ST HIPPOLYTE DU FORT
Tél. : 04 66 77 98 29
Fax : 04 66 77 90 88
Courriel : contact@symtoma.org.

Horaires
Du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 17h